Contents

DOC.50 June 11, 1541

Giuliano Buonacorsi, the executor of Rosso’s will, states that he received from the receiver of Paris 545 livres tournois (=436 livres parisis), a sum that Francesco Pellegrini (Peregrin) had been ordered to give to Buonacorsi by a sentence of May 31, 1541, this sum being the remainder of the 1125 livres tournois that had been given to the receiver of Paris by Richard d’Elbène. (Apparently Francesco Pellegrini had claimed the 545 livres tournois from the receiver of Paris after he had gotten the full sum of 1125 livres tournois from d’Elbène.)

Paris, National Archives, Minutier Central, Étude XIX, 160 (Registre).

Noble homme Me Jullien de Bonacourcy, ou nome et comme exécuteur du testament et ordonnance de dernière volunté de feu Me Raoul de Roux, en son vivant painctre du Roy, n. sgr, chanoyne de la Sainte Chappelle et de N. D. de Paris, confesse avoir eu et receu de n. h. Me Jehan Turquain, receveur ordinaire de Paris, par lequel, à ce présent, luy a esté baillé et payé comptant en la présence des notaires soubzcriptz la somme de quatre cens trente six livres parisis en deux cens quarante deus escuz d’or soleil, à XLV s. t. et dix s. t. en monnoye, sur laquelle somme François Peregrin avoit fait procedder par voye d’arrest et depuis consenty et accordé estre baillée et mise es mains dud. de Bonacourcy comme exécuteur du testament dud. deffunct, ainsi qu’il appert par certaine sentence donnée au Chastellet de Paris le mardi XXXIe et dernier jour de may dernier passé, de laquelle la copie est cy dessus transcripte, collationnée à l’original d’icelle par lesd, notaires. icelle somme de IIIIc XXXVI livres parisis faisant la reste et par paye de la somme de unze cent vingt cinq livres t. qui avoit esté mise ès mains dud. receveur Turquain par Richart d’Albeyne par auctorité de justice, de laquelle somme de quartre cents XXXVI livres parisis led. de Bonacourcy se tient pour content et en quicte et promect acquicter led. receveur Turquan envers et contre tous, et partant autre quictance semblable à ceste qui a esté escripte au doz de lad. sentence et ceste présent ne serviront que pour une. Prom. obl. ren. Fait et passé l’an mil cinq cens quarante et ung’ le samedy unziesme jour de juing.

J. Trouvé1



1 Roy, 1920, 87, 91-92 (1929, 151-152, 154-155), transcribed.  Roy pointed out that the document of the sentence of May 31, 1541, is not found attached to the document of June 11.  He also gave the equivalency of 436 livres parisis as 545 livres tournois.  Venturi, IX, 5, 1932, 200, the sentence of May 31 mentioned.  Grodecki, 1975, 110, n. 2, mentioned.