Contents

Construction of the Gallery, Documents

The document of specifications of and agreement with Gilles Le Breton for the construction of the gallery is preserved in Paris, Bibl. nat., ms. fr. 11.179, fols. 67, 76v, 77, 77v, 78, 78v, 80 (Laborde, I, 1877, 24–25, 43–46).

28 April 1528:

67/  ”Despence de ce présent compte.

“Des deniers baillez par ledit m(aistr)e Nicolas Picart, à gens qui en doibvent compter:…

“Autres deniers payez par ledit m(asitr)e Nicolas Picart, présentement commis pour le fait des ouvrages de maçonnerie audit lieu de Fontainebleau, selon le devis desdits ouvrages de maçonnerie et taille dudit lieu, avec le marché de ce fait, et passé double, pour et au nom du Roy, à Gilles le Breton, maçon, tailleur de pierre, le mardy, 28e d’avril, l’an 1528.  Signé: N.HELYE et P. DESHOSTELS, notaires au Chastellet.

[67 or 67v/ “C’est le devis des ouvrages de maçonnerie qu’il convient faire pour le Roy nostre Sire, en son chastel de Fontainebleau, pour y faire et édiffier de neuf les corps d’hostels et édiffices cy après déclarer…]

76v/ “Item faut faire une gallerie de la longueur de 32 toises ou environ et de trois toises de largeur dedans oeuvre, pour aller de la salle qui sera joignant la grosse vieille tour en l’abbaye, et faire les deux pans de murs des deux costez de ladite gallerie /77/ fondez jusques à vif fons de maçonnerie de moillon, bloc, chauix et sable, chacun de trois pieds et demy d’espoisseur en fondement, jusque au rees de chaussée, et audit rees de chaussée, de deux pieds unze poulces d’espoisseur, et les continuer selon ladite epoisseur, en diminuant de trois poulces à la première retraicte, et de deux poulces à la retraicte de premier arquitrave, et de là en amont, de deux pieds et demy d’epoisseur jusques à l’entablement; lequel entablement sera de pareille hauteur et niveau que l’entablement des corps d’hostels devant déclarez, et en chacun dedits murs ériger trois assises de pierre de taille de grès, et pareillement toutes les chesnes de pierre de taille qu’il apartiendra pour porter les bouts des poutres des planchers de ladite gallerie, lesquelles chesnes porteront contrepilliers saillans par dehors oeuvre, depuis la haulteur du premier plancher en amont jusques  à l’entablement avec bases, chapiteaux, arquitraves, corniches et entablemens, lesquels arquitraves, corniches et entablemens se continueront tout du long desdits deux pans de murs de la haulteur, niveau, façon et ordonnance qua ceux desdits corps d’hostels devant déclarez, et ériger aussy, en iceux deux pans de murs, toutes les croisés de fenestres qu’il appartiendra en l’estage de ladite gallerie dont les piédroicts et voulsouers seront de pierre de grès par les paremens et joules du costé de dehors oeuvre, et les remplages seront de pierre de liais de Nostra Dame des Champs les Paris, portans mollure honeste; et en l’estage du rees de chaussée, fault ériger an chacun desdits deux murs, deux arceaux de pierre de taille de grès, portans parpain de la haulteur et largeur qu’il sera advisé pour le mieux pour le passage du chemin, et au résidu, ériger les bées et fenestres qu’il appartiendra aussy de pierre de taille, et en ce faisant, ériger aux deux costez de ladite gallerie deux cabinets.  C’est assavoir, un de chacun costé, à l’endroit l’un de l’autre, lesquels deux cabinets /77v/ auront chacun deux toises ou environ dedans oeuvre en carré, et faire les murs en trois sens au pourtour desdits deux cabinets, lesquels murs seront fondez deuement, maçonnez de moillon, bloc, chaulx et sable de pareille espoisseur et hauteur que lesdits pans de murs desdits galleries, et y ériger trois assises de pierre de taille grès, ainsi que en iceux pans de murs, et faire les quatres encoigneures desdits murs d’iceux cabinets de pierre de taille de grès, ainsi que en iceux pans de murs et faire les quatre encoigneures desdits murs d’iceux cabinets de pierre de taille de grès portans contrepilliers en deux sens depuis le premier plancher jusques à l’entablement, aves basses, chapiteaux, corniches, arquitraves, croisées et bées de fenestres de telles matières, façon et ordonnance que celles dedits murs de ladite gallerie, et enduire iceux murs dedans oeuvre, et les crespir par dehors oeuvre de fin crespis de chaulx et sable, ainsi qu’il appartient.

Item fault faire et ériger touter et chacunes les lucarnes qu’il appartiendra, au dessus et à l’endroit de ces croiées de ladite gallerie et cabinets, lesquelles lucarnes seront de telles matières, façon et ordonnance que celles devant déclarées.

Item fault faire la maçonnerie sur les planchers de ladite gallerie et cabinets avec la maçonnerie des cloisons de brique qu’il conviendra, pour ériger un chapelle en icelle gallerie, au bout, du costé d’icelluy logis de Madame, et un cabinet à l’autre bout, ainsi qu’il sera advisé pour le mieux, et la maçonnerie de moillon, bloc, chaulk et sable, d’une petite montée au dessus pour descendre de ladite gallerie dedans le corps d’hostel de ladite abbaye, et restablir ce qu’il conviendra restablir du vieil mur dudit corps d’hostel d’icelle abbaye, au bout et à l’endroit de ladite gallerie /78/ et y ériger un bée d’huisserie et haulser ledit vieil mur de la hauteur qu’il appartiendra de maçonnerie de bloc, chaux et sable, de la hauteur qu’il est de présent.

Item fault faire cinq chiminées de bricque pour servir tant en ladite gallerie que ausdites cabinets es lieux et endroits qu’il sera advisé pour le mieux.

“Gilles le Breton, maçon, tailleur de pierre, demeurant à Paris, promet de faire et parfaire bien et deuement, au dire d’ouvriers et gens en ce connoissans, pour le Roy nostre Sire, en son chasteau de Fontainebleau, tous et chacuns les ouvrages de maçonnerie et taille à plain contenus et déclarés au devis cy devant escript, dont il a déjà encommencé à besongner en partie pour les corps d’hostels, pavillons, cabinets, galleries et autres édiffices spécifiez par ledit devis et selon le contenu en icelluy et pour ce faire sera tenu ledit Gilles de Breton quérir et livrer toute la pierre de taille de grès et moillon qu’il poura prendre et choisir au dit lieu de Fontainebleau et es environs, es lieux les plus convenables, liais de Nostre Dame des Champs les Paris, la taille de pierre de grès et liais, bricque, chaulk, sable, cheriages et voictures tant par eau que par terre, démolitions et descombres, eschaffaux et engins, peine d’ouvriers et aydes et autres choses à ce nécessaires le tout à ses despens touchant le fait de maçonnerie et taille, et à ce faire et besongner et faire besongner et continuer en la meilleure et plus grande diligence et avec le plus grand nombre d’ouvriers et aydes que faire ce poura jusques à la perfection desdits ouvrages, moiennant et parmy les /78v/ pris qui s’ensuivent.  C’est assavoir: pour chacune toise de gros murs, tant du pavillon, vis et cabinets du portail et entrée dudit chasteau, que du pavilion, vis et cabinets du logis du Messieurs les enfans, du pan de mur qu’il faut faire le neuf pour le corps d’hostel des offices sur la court dedans le dit chasteau et des murs et cabinets de la grande gallerie du costé de l’abbaye, y compris ce qu’il conviendra haulser et restablir au mur du vieil corps d’hostel de ladite abbaye pouir le pignon de ladite gallerie, soixante cols… /80/ Fait et passé double le mardi 28e d’avril l’an 1528.”

The document of the agreement with Josse Maillart for carpentry work for the gallery, its cabinets, and its  “edifices” according to lost specifications of the same date (see below, document of 12 May 1535) is preserved in Paris, Bibl. nat. ms. fr. 11.179, fols. 90v, 91 (Laborde, I, 1877, 68).

28 April 1528:

9ov/  “Josse Maillart, maistre des oeuvres de charpenterie du Roy, promet de faire et parfaire bien et deuement au dit d’ouvriers et grez (sic.; gens) en ce connoissans, pour le Roy en son château de Fontainebleau, tous et chacuns les ouvrages de charpenterie à plain contenus et déclarez au devis cy devant escript, pour l’édiffice de la grande gallerie, cabinets et édiffices spécifiez par ledit devis, et pour ce faire sera tenu, ledit Josse Maillart, quérir et livrer à ses despens tous les bois qu’il conviendra pour ce faire, bon boil loyal et marchand des fournitures et eschantillons, et ainsi qu’il est dit et déclaré par icelluy devis avec tous cheriages et voitures tant par eau que par terre, chargeages et déschargeages, châbles, engins, afustages, peines d’ouvriers et d’aydes, et autres choses à ce nécessaires touchant le fait de charpenterie, et à ce faire besongner en la plus grand et prompte diligence que faire ce poura, le tout moyennant et parmy le pris et somme de 2,200 liv. que pour ce faire luy en sera baillée et payée par le commis au payement des édiffices et bastimens dudit Fontainebleau, au feur et ainsy qu’il aura besongné et fait besongner ausdits ouvrages, promets et obligent comme pour les propres besongnes et affaires du Roy, fait et passé /91/ double le mardy 28­e apvril 1528.  Ainsi signé: N. HELYE et P. DESHOSTELS.”

The document of purchase of land from the Order of the Holy Trinity on which half of the gallery was built is preserved in Paris, Arch. nat., JJ 245A, no. CLXII, fol. 41v (a copy of a document in the Archives département de Seine et Marne, H. 425, published in Guilbert, 1731, II, 262–267, with differences of some significance indicated below in parentheses).1

December 1529:

“Françoys etc. à tous presens et advenir.  Comme pour acroistre agrandir et aiser le bastiment que presentement nous faisons construyre et rediffier (édifier) en notre chastle et maison de Fontainebleau en la forest de Biere, icelluy decorer etembellir de place, jardin et pourpris convenable(s) ainsi qu’il apartient, attendu que avons intention et sommes deliberez y faire cy aprés la pluspart du temps notre residence pour le plaisir que prenons audit lieu et au deduyt de la chasee de bastes rousses et noires qui est en ladite forest de Biere et es environs, nous est convenu prendre et recouvrer de noz chiers et bien amez les mynistre(s &) religieux de l’ordre de la Sainte Trinité estans audit lieu de Fontainebleau, la moytié du lieu où est de present située la (grande) gallerie faicte pour aller (audit Châtel) en leur eglise et logis de l’abbaye, leur(s) jardin(s) et leur grand cloz des prez, celluy où est de present noire escuyrie avec leur estang et vyniers, la maison du chappellain qui souloit estre dans ledit chastel et dix sept maisons d’aucuns habitans dudit lieu qui estoient contiguës et joignans à notredit chastel, dont les cens, rantes [rentes] et droitz seigneuriaulx apartient (appartenoient) audit(s) ministre et religieulx, et pareillement celluy qu’ils avoient et prenent sur aucunes terres appliqués en nostre grand jardin et desquelz cens, rantes (rentes), terres, prez, jardin, estang ils estoient vraiz seigneurs fonciers et proprietaires et d’incelles avoient acoustume joyr d’anciennneté, prandre et revecoir chacun an les prouffitz, revenuz, et esmolumens dont ilz se nourrissoient, substantoient et entretenoient, lesquelles princes (prises) ainsi par nous sur eulz faictes comme dit est, ilz nous auroient amplement faict entendre et remonstrer, nous supplians et requerans tres humblement y vouloir avoir esgard et d’icelles les recompenser d’autre bien facit[s (new paragraph: Notre) à notre bon plaisir et vouloir (voulant), savoir faisons que nous, ce consideré, inclinans liberallement à leurdite supplication(s) et requeste(s) et iceulx ministre et religieulx dudit lieu de Fontainebleau pour les recompenser d’icelles princes desdits cens, rentes, (&) revenu dessus declarez et a ce que de plus en plue ilz puissent mieulz continuer jour(s) et nuyt(s) le service dyvin, prieres, oraisons pour les ames des feux noz predecesseurs roys, que Dieu absoille (absolve) leurs fondateurs ensemble pour la prosperité de nous, nostre sang et lignée et autres bonnes considerations a ce nous mouvans, avons de notre certaine science, grâce especial, plaine puissance et autorité royal(e), donné et octroyé, donnons et octroyons par la teneur de ces presentes la somme de deux cens livres tournois, laquelle nous avons desdié a Dieu et admortie, desdions et admortissons a tousjours pareillement (perpetuellement) à l’avoir (avenir) et prandre, joyr, percevoir et recevoir doresnavant chacun an par lesdits ministre religieulx et leurs successeurs sur le revenu de notre terre et seigneurie de Moret, par les mains de notre receveur ordinaire de Melun et par leurs simples quittance(s) sans qu’ilz soient tenuz faire aparoir par information ou autrement de la juste valleur des prises et pertes dessusdites, dont en tant que mestier est ou seroit les avons de ce de notredite grace relevé et relevons, sans ainsi (aussi) qui leur soit besoing en (&) avoir ne recouvrer de nous autre(s) mandement ou acquit(s) que cesdites presentes que nous avons signées de notre main, ne que pour la raison de ce present don, recompense et admortissement, ilz nous soient (soit) tenuz paier, ne a nos successeurs roys aucune finance ou indempnité ne que, à l’occasion de ce, ilz soient (soit) à l’advenir contrainct en vuyder leur mains ne en ce molestez ou inquietez par les commissaires qui ont esté ou seront ordonnez sur le faict des admortissemens en quelque maniere que ce soit ou puisse estre et laquelle finance ou indempnité a quelque somme loalles (valeur) ou estimacion qu’elle soit ou puisse estre et monter, nous avons, en faveur que dessus donné et aumosné, donnons et aumosnons de notre plus ample grace (par cesdites présentes) par lesquelles donnons en mandement à noz amez et feaulx les gens de noz comptes, tresoriers de France et de notre espargne, Bailly de Melun et a tour nos autres justiciers etc. (ou Officiers, ou à leurs Lieutenans présens & à chacun d’eux comme à lui appartiendra,) que en faisans lesdits ministre et religieulx dudit Fontainebleau et leursdits successeurs joyr et user plainement et plaisiblement noun par notredit receveur ordinaire dudit Melun du revenu de notre dite terre (& Seigneurie) de Moret leur faictes (fasse) paier , bailler et delivrer la somme de deux cens livres tournois chacun an par leursdites simples quittances doresnavant, perpetuellement et à tousjours sans en ce leur faire mettre ou donner ne souffrir estre faict, mis ou donné [ordonné] ores (lors) ne pour le temp(s) advenir aucun(s) destourbier(s) ou empeschement(s) au contraire(s), lequel(s) si faict(s), mis ou donné (& ordonnés) leur(s) estoit, l’ostent (levés) et mettent ou (fors) facent oster et mettre incontinent et sans delay a plaine et entiere delivrance et par rapportant cesdites presentes ou vidimus (vidimus) d’icelles faict soubz seel (le Scel) royal pour une foiz et quittance desdits ministre et religieulx ou de leur procureur faicte [soit ce] suffisant (new paragraph) seulement, nous voulons ladite somme de IIc l.t. (deux cent livres) estre chacun an allouée es comptes de notredit receveur ordinaire dudit Melun et rabatu[ë] de la recepte par nosdites gens des comptes ausquelz de rechief nous mandons ainsi le faire sans difficulté, car tel etc. (est noire plaisir), non obstant que ladite somme ne soit couchée par chacun an en l’estat general de noz finances l’ordonnance par nous dernierement faicte sur le faict et distribution d’icelle par laquelle est dict que tour deniers se paieront par le tresorier de notredite espargne et non par autres et quelzconques autres ordonnances, restrinctions, mandemens ou deffenses à ce contraires, et affin, etc. (que ce soit chose ferme & stable à toûjours; nous avons fait mettre notre scel à cesdites Présentes).  Sauf etc. (en autre chose noire droit & l’autruy en toutes.)  Donné à Fontainebleau au moys de décembre, l’an de grâce mil cinq cens XXIX (vingt-neuf), et de notre regne le XVme (quinziéme).  Ainsi Signé Françoys par le roy Robertet. Visa Contentor Deslandes.”

The document of final payment to Gilles Le Breton for the masonry of six kitchens and (six) larders (see following documents of 4 March and 3 July 1535) in the form of a terrace with a parapet adjoining the south side of the gallery as specified in a lost document of 14 April 1534 and for work certified as done on 13 November 1534 is preserved in Paris, Bib. nat., ms. fr. 11.179, fol. 84v (Laborde, I, 1877, 58–59).  References to the terrace “en la basse court” and to the terrace being opposite the lake make it clear that the south side of the gallery is meant, as also in the document of 4 March 1535.  The “basse court” is not mentioned in the document of 3 July 1535.2

18 February 1535:

84v/ “Audit le Breton, la somme de 3,368 liv. 14 s. 7 d. à luy ordonnée par ledit de Neufville, icelle somme deue audit Breton, c’est assavoir 2,750 liv. 6 s. 3 d. pour son payement de 1,100 toises quatre pieds et demy, à quoy montent et ont esté avalluez par les jurer ey après nommez, les ouvrages de maçonnerie et taille qu’il a faits, pour le Roy, an l’édiffice de six cuisines and gardemangers de bouche, édiffiés de neuf an forme de terrasse, an la basse court de devant le chasteau, audit lieu de Fontainbleau, à l’opposite de l’estang, contre et joignant le pan de mur de la grande gallerie par où l’on va dudit chasteau en l’abbaye qui est à raison de 50 sols la toise, suivant le marché de ce fait et passé, datté 14e d’apvril 1534, après Pasques, et 618 liv. 8 sols, 4. d. pour les coullonnes, sommiers, bandes et corbeaux de pierre de taille de grès des six cheminées desdites six cuisines et gardemangers, avec les corniches et arquitraves faittes aux gardefols et appuys de ladite terrasse, et pour 6 chesnes de pierre de taille de grès faittes au pan de mur de devant l’allée desdites cuisines, le tout oultre le toisé ey devant mentionné, at par marché fait à part avec icelluy le Breton, ainsi que de tout le contenu cy dessus appert par certiffication de Guillaume la Ruelle et Louis Poireau, maistres jurez maçons, signée de leurs mains, et de Pierre Paule dit l’Italian et Pierre Deshostels, varlets de chambre ordinaires du Roy, et par luy commis à la conduitte et contrerolle desdits bastiments et édiffices dudit lieu de Fontainebleau, le 13e de novembre l’an 1534, attachée audit mandement, en laquelle sont particuliérement déclarées lesdits ouvrages de maçonnerie et taille cy devant déclarez, et les lieux et endroits esquels ils ont esté faits, qui ont esté veus et visitez, toisez et mesurez de noire ordonnance par lesdits jurez en la présence desdits controlleurs, et iceux trouvé avoit esté et estre bien et deuement faits, ainsy qu’il appartient, monter ensemble selon le pris contenu audit marché, duquel il est apparu ausdits jurez en visitant par eux lesdits ouvrages, et eu esgard à icelluy à ladite premiére somme de 3,368 liv. 14 sols 7d., anisy que le tout cy dessus édclarez et contenu audit mandement, par vertu duquel et de ladite certiffication, laquelle est cy devant transcripte et rendue, le présent commis a fait compte et pavement comptant audit le Breton d’icelle somme de 3,368 liv. 14 sols 7 d. en escu d’or soleil à 45 sols pièce, testons d’argent à 10 s. 6 d. pièce et monnoye de douzains, comme par sa quittance, passée à sa requeste par deux notaires au Chastellet de Paris, 1534, le jeudy 18e de feburier aussy cy rendue, appert, pour ce cy en despence d’icelle somme

3,368 liv. 14 s. 7 d.”

The agreement with Josse Maillart and specifications for the carpentry for the centering of the vaults and arches of the terrace containing six kitchens and six larders adjoining the south side of the gallery is preserved in Paris, Arch. nat., Minutier central, étude VIII, 46 (“Galerie,” RdA, 1972, 23, n.38).

4 March 1535 (new style):

“Josse Maillart, maistre des oeuvres de charpenterie du Roy… confesse avoir fait marché et convenant à Messire Nicolas de Neufville chevalier seigneur de Villeroy, conseiller du Roy… et secrétaire de ses finances, commis par le Roy… à faire les pris et marchez de ses bastiments et édifices de Fontennebleau a ce présent et en la présence de Pierre Paule dit l’Italian et Pierre Deshostelz varletz de chambre ordinaires dudit seigneur et par luy commis a la conduicte et contrerolle de sesdits bastiments et édifices, de faire et parfaire bien et duement pour le Roy… les ceinctres et autres ouvrages de charpenterie cy après déclarés qu’il convient faire pour ung édifice que le Roy… fait faire et édifier de neuf en forme de terrasse contre la grant gallerie de son chasteau de Fontennebleau en la place où basse court devant et a l’oposite de l’estang dudit lieu.  Auquel édifice en forme de terrasse y aura six cuisines de bouche, chacune de troys toises de long sur troys toises de large, et six gardemangers chacun de troys toises de long sur neuf piez de largeur ou environ en deux desquels gardemangers demourra le cabinet de ladite grant gallerie dudit costé dudit estang, et tout du long dud. édifice desd. cuisines et gardemangers dud. costé y aura une allée hors euvre, de cinq piez de largeur dedans euvre.  Laquelle allée se retournera par forme esquerre pour servir desd. cuisines à couvert jusques audit chasteau ainsi que led. édifice est de présent encommancé et en la manière qui s’ensuict: Et primièrement fault faire douze ceinctres de charpenterie, c’est assavoir six pour voulter lesd. six cuisines et les six autres pour voulter lesd. six gardemangers des longueurs et largeurs dessusd. chascun desdits douze ceintres garny de quatre sablieres chacune sabliere de la longueur qu’il apartient et de demy pié de fourniture et sur chacune desdites sablieres de chascun desdites douze ceintres quatre poteaux par voye chacun de dix piez de long ou environ qui est en chacun ceintre seize poteaux assemblez à tenon et à mortoise dedans lesdites sablieres avec ung poinçon et quatre contrefiches et audessus desdits poteaux poinçon et contrefiches assemblés à tenon et à mortoises des courbes portans ceintre et sur icelles courbes mettre et adjuster des ais jonctifs selon ledit ceintre et de la longueur et pourtous de chacune voulte pour les voulter ainsi qu’il apartient.

“Item de faire le quantité de vingt-quatre ceinctres de charpenterie c’est asavoir douze doubles ceinctres qui sont vingt-quatre ceinctres pour ceinctrer les douze arcs qui seront au pan de mur de lad. allée desd. offices dud. costé dud. estang chacun desdits vingt-quatre ceintres garni d’une sabliere de trente piez de long ou de la longueur qu’il aparteindra et de demy pié d’espoisseur ung poinçon quatre contrefiches et courbes ceinctees le tout assemblé à tenon et à mortoise et sur icelles courbes mettre ed adjuster des ais jonctifs selon ledit ceintre pour les voultes de maçonnerie desdits douze arceaux ainsi qu’il apartient.

“Item et de faire aussi deux autres doubles ceinctres qui sont quatre ceinctres de charpenterie garni de sablieres, poinçon contrefiches courbes et aiz comme les ceintres des arceaux devant pour servir aux deux bouts de la voulte sur le retour de lad. allée desd. cuisines près de l’entrée dud. chasteau pour le service d’icelles cuisines l’un desdits deux doubles ceintres pour voulter l’arceau de maçonnerie qui sera au bout dudit retour de ladite allée et qui servira de contrefiches le pan des douze arceaux devant declarés et leurdit double ceintre soubz la petite voulte dudit retour joignant la tourrelle qui est au bout d’icelle allée ainsi qu’il apartient.

“Item et de faire et de livrer tous les linteaux de boys qu’il conviendra et qui seront nécessaires de sollives de boys d’eschantillon pour servir de linteaux couverts en maçonnerie en toutes les huisseries et fenestres desd. cuisines gardemangers et allées ainsi qu’il apartient.

“Item de faire les chevalletz et restablissemens de charpenterie qu’il convient faire aux comble de lad. grant gallerie derriére les six cheminées desdites six cuisines pour jecter les eaus hors de dessus led. comble sans subjection de goutieres.  Tous iceulx ouvraiges faire et parfaire bien et deuement comme dit est en telle si bonne dilligence que par deffault d’iceulx les ouvrages de maçonnerie ne pourront estre retardez ne les maçons oysifs et pour faire sera tenu ledit Josse Maillart querer et livrer à ses despens boys, cheriages et voictures tant par eaue que par terre pour [peine] d’ouvriers et d’aides et autres choses à ce necessaires touchant le fait de charpenterie.  Moyennant et parmy le pris et somme de huit cens dix livres tournois qui pour ce faire luy en sera baillé et payé par le commis au payement desdits bastimens et edifices au fur et ainsi qu’il aura besongné et fait besongner esdits ouvrages promectant et obligeant comme pour les propres besongnes et affaires roy nostredit seigneur.  Renonçant. etc.  Fait et passé multiple le jeudi IIIIe jour de mars l’an cinq cens trente quatre [1535, new style].”

Signed “Robert et A. Pichon.”

The final payment to Josse Maillard for carpentry work for the gallery and its cabinets as specified and agreed upon in a lost document of 28 April 1528 and for work certified on 6 March 1535 (new style) as done is preserved in Paris, Bibl. nat., ms. fr. 11.179, fols. 91, 91v (Laborde, I, 1877, 68–69).

12 May 1535:

91/ “Audit Josse Maillard, la somme de 2,200 liv. à luy ordonné par le devant dit de Neufville, pour les ouvrages de charpenterie qu’il a faits de neuf pour ledit sieur, tant en la grande gallerie estant en la grosse tour du chasteau dudit Fontainebleau et les corps d’hostels du cloistre des religieux dudit lieu, que ès cabinets faits et édiffiées de neuf joignant ladite grande gallerie en ce comprins et entendus bois qu’il estoit tenu fournir et livrer bon loyal et marchand, avec tous cheriages et voictures, taut par eau que par terre, chargeages et deschargeages, estables, engins, affustages, peines d’ouvriers, d’aydes et autres chosen à ce nécessaires touchant le fait de la charpenterie: le tout selon et en ensuivant le devis et marché de ce fait et passé le 28e apvril 1528, ct devany transcript, au bas duquel est contenue et escripte la certification de Jean Montinier et Guillaume le Peuple, charpentiers jurez du Roy, qui ont veu et visité, de l’ordonnance dudit commissaire, lesdits ouvrages de charpenterie cy devant déclarez et les lieux esquels ils ont esté faits et assis et audit lieu de Fontainebleau, en la présence de Pierre Paule dit l’Italian et Pierre Deshostels, varlets de chambres ordinaires du Roy, et par luy commis à la conduitte et contrerolle desdits bastiments et édiffices, lesquels ont trouvé iceux ouvrages avoit esté et estre bien et deuement faits selon ledit devis et marché, ainsi qu’il appert par ladite certiffication desdits jurez et controlleurs; signée de leurs mains, le 6e de mars /91v/ l’an 1534 [1535, new style], le tout selon la teneur des lettres de mandement dudit sieur de Neufville, par vertu desquelles et desdites devil marché et certification ensemble attachées et cy rendus a esté faite compte et payement comptant par le présent commis audit Josse Maillard de ladite somme de 2,200 liv., comme par sa quittance faitte à sa. requeste audit an 1535, le mercredy 12e de may, par deux notaires royaux au Chastellet, aussy cy rendue et attachée avec lesdites lettres de mandement et autres pièces y annexées cy devant mentionnées.”

The final payment to Josse Maillard for carpentry work for the centering of the vaults and arches of the six kitchens, six larders and a terrace adjoining the south side of the gallery as specified in the document of 4 March 1535 (new style; see above) and for work certified on 22 May 1535 as done for which the payment was ordered on 30 June 1535 is preserved in Paris, Bibl. nat., ms. fr. 11.179, fols. 95, 95v (Laborde, I, 1877, 78).

3 July 1535:

95/ “Audit Josse Maillard, la somme de 818 livres, par ordonnance dudit sieur de Neufville, en date du dernier de juin 1535, addressé audit Picart pour payer icelle somme audit Maillard à luy deue pour les ceintres et autres ouvrages /95v/ de charpenterie qu’il a faits pour le Roy ès voultes et arceaux de maçonnerie faits de neuf et six cuisines et six gardemangers de bouche et allées d’icelles aussy faittes et édiffiées de neuf pour le Roy contre la grande gallerie de son cha(stea)u audit Fontainebleau du costé et à l’opposite de l’estang dudit lieu, ainsi que estoit tenu et obligé de faire ledit Maillard par le marché d’icelluy fait et passé aver ledit commissaire en la présence de Pierre Paule dit l’Italian et P. Deshostels susdits, et par luy commis à la conduitte et contrerolle desdits bastimens de Fontainebleau, le 4e de mars 1534 (1535, new style), au bas duquel est contenue et escripte la certification de la veue et visite faitte desdits ceintres et ouvrages de charpenterie qu’il a faits pour le Roy, par Jean le Conte et Guillaume le Peuple, charpentiers jurez, en la présence desdits contrerolleurs, lesquels ils ont trouvé avoir esté et estre bien et deuement faits ainsy qu’il appartient selon et en ensuivant ledit marché comme il peut apparoir par ladite certiffication desdits jurez, signée de leurs mains et desdits controlleurs, le 22e de may 1535, par vertu desquels marché, certiffication, cy devant transcripts, ensemble desdites lettres de mandement ensemble attachées et cy rendus, le présent commis à faire payement audit Maillart de ladite somme de 810 livres, comme par sa quittance faitte et signée à sa requeste par deux notaires royaux au Chastellet, l’an 1535, le 3e de juillet, aussy cy rendue et attachée avec lesdites lettres de mandement.”3


1The original document, which has not been seen, was published by Guilbert as in the archives of the Mathurins of Fontainebleau.  Dimier, 1900, 252–253, gave the month wrongly as September.  Herbet, 1937, 5, reported that in 1688, according to Fer, a holy water font that belonged to the dormitory of the old monastery was found in the wall of the gallery.  It might be supposed that it was discovered when the large door at the west end of the north wall was built beginning in 1686 (Pressouyre, “Cadre architectural,” 1972, 15).

2 On the location of the “basse cour,” see the plans in Bray, 1935, opp. 174 and opp. 182.

3 On 11 December 1539 a settlement was made with the (remarried) widow of Josse Maillard for money owed him at the time of his death for carpentry work done at Fontainebleau, according to reckonings made in August and November 1535 (Paris, A.N., Minutier central, Étude XIX).  A notice by Maillard’s servant of 21 May 1536 mentioned in this document may indicate that Maillard was dead by this time.  The document of 1539 is listed in “Galerie,” RdA, 1972, 41, implying that the payment was for work done in the Gallery of Francis I, but there are no indications in the document itself of the specific locations at Fontainebleau where Maillard did his carpentry related to this settlement.  Final payment for his work known to have been done for the gallery and its cabinets was made on 12 May 1535, and for the centering of the vaults of the terrace, on 3 July 1535.  The payment to his widow may have been for work done elsewhere at Fontainebleau.